Comme d’habitude, un silence assourdissant autour du prochain train de déchets nucléaires qui traversera la Lorraine dans la matinée du mercredi 15.12/10.          

Le tourisme des déchets nucléaires est divers, complexe et étonnant. Le 15 décembre 2010, une nouvelle cargaison de déchets nucléaires traversera la France de Cadarache à destination de Lubmin, (ZLN, centre de stockage intermédiaire) situé à proximité d’anciennes centrales nucléaires de l’ex- DDR. D’après nos informations, le site de Gorleben refuserait de stocker ces déchets.

Le convoi du 15.12.10 se compose de 4 castors de déchets provenant de deux origines. Les uns sont issus des combustibles utilisés par le moteur du cargo nucléaire Otto Hahn datant des années 1970. Ce combustible, le même que celui utilisé dans les centrales nucléaires, était apparemment stocké à proximité de Hambourg. Pour des raisons que nous ignorons, ce combustible qui n’a pas eu d’autorisation de reconditionnement en Allemagne, serait arrivé en France à Cadarache en juillet 2010, car l’opération semble plus facile de ce côté de l’Europe qu’en Allemagne voisine.

Les autres déchets proviennent d’un réacteur nucléaire de recherche (KMK) situé à Karlsruhe (Allemagne), qui auraient été retraités à Marcoule (France), puis transférés à Cadarache pour être réexpédiés en Allemagne avec les déchets du Otto Hahn !

Comme de coutume, beaucoup d’inconnues entourent le business du nucléaire,  et comme de coutume, personne n’a été informé ni du tracé, ni du passage du train transportant ces déchets nucléaires du Sud vers les frontières de l’Est de la France.

Un rendez vous  est donné aux personnes pouvant se rendre disponibles pour témoigner du passage de ce convoi radioactif mercredi 15 décembre 10 vers 11H 30 devant la gare de Réding, Moselle.   

Marie Anne Isler Béguin

Europe Ecologie Les Verts